Notre-Dame de la Antigua

Bonjour chers lecteurs ! 
Cette fois-ci, pas d’interview : la Reine du Ciel a un emploi du temps de… Reine du Ciel, et puis vous la connaissez bien puisqu’elle est notre mère. Nous vous proposons de découvrir sainte Marie sous les traits de Notre-Dame de la Antigua, sainte patronne du Panama.

Santa Maria la Antigua

A l’origine, sainte Marie la Antigua (l’Antique, en espagnol), est le nom d’une peinture murale que l’on peut admirer dans la mosquée-cathédrale de Séville, en Espagne. 
Pourquoi « antique » ? Aucune allusion à l’âge de la Vierge ! Cette peinture, dont l’auteur est inconnu, figure sur le seul mur restant de l’ancienne cathédrale. La tradition de l’Eglise nous apprend que, lors du siège de Séville en 1247, le roi Ferdinand III de Castille pria la Sainte Vierge de lui porter secours. Elle lui fit cette réponse : Tu as une constante protection en mon image de La Antigua, celle que tu aimes beaucoup et qui est à Séville. Et il finit par conquérir  la ville.
A partir de cet événement, Sainte Marie la Antigua fut vénérée par les espagnols, qui emmenèrent donc tout naturellement des images pieuses la représentant lorsqu’ils partirent vers le Nouveau Monde. 

L’île d’Antigua a été baptisée ainsi par Christophe Colomb en 1493 en l’honneur de la Sainte Vierge espagnole. De fil en aiguille, Santa Maria la Antigua a trouvé sa place au Panama, elle a même donné son nom au diocèse de Panama en 1524 ! Elle est officiellement sainte patronne du pays depuis 2000. Aujourd’hui, une cathédrale porte son nom, et une statue de 38m de haut à son effigie a été construite en son honneur. 

Depuis trois ans*, le thème des JMJ nous invite tout spécialement à nous mettre à l’école de Marie : en 2017, “Le Puissant fit pour moi des merveilles” (Lc 1,49), en 2018, “Sois sans crainte, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu” (Lc 1,30), et cette année : 
“Voici la servante du Seigneur; que tout m’advienne selon ta parole”
(Luc 1,38)

Nous vous proposons de prier pour ces JMJ, autant au Panama que partout en France et à travers le monde. Prions pour que les jeunes se sentent appelés personnellement, et pour qu’ils mettent leur force et leur audace au service de Dieu.  Du « oui » d’une toute jeune fille à Nazareth, le Seigneur a fait naître un fruit immense. Osons nous aussi prononcer, comme dit le Pape François, « un « oui » courageux et généreux, la réponse de quelqu’un qui a compris le secret de la vocation : sortir de soi et se mettre au service des autres. »

Sainte Marie, qui êtes à la fois jeune fille et mère aimante, donnez nous votre élan et votre sagesse !

*Pour lire tout le message du Pape sur la Sainte Vierge lors des précédentes JMJ :
– https://w2.vatican.va/content/francesco/fr/messages/youth/documents/papa-francesco_20170227_messaggio-giovani_2017.html 
– https://w2.vatican.va/content/francesco/fr/messages/youth/documents/papa-francesco_20180211_messaggio-giovani_2018.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *